Press "Enter" to skip to content

79% des baby-boomers à revenu intermédiaire n'ont pas d'épargne pour les soins de retraite: recherche – Actualités

Le temps presse même pour les plus jeunes baby-boomers pour s'assurer qu'ils ont suffisamment d'argent pour payer leurs besoins de soins à la retraite, et pourtant une nouvelle étude ajoute à un corpus croissant de recherches que de nombreux membres de cette génération ne seront pas préparés financièrement.

Soixante-dix-neuf pour cent des baby-boomers à revenu intermédiaire interrogés en octobre par le cabinet d'études indépendant The Blackstone Group au nom du Bankers Life Center for a Secure Retirement ont déclaré n'avoir aucune épargne de côté spécifiquement pour couvrir leurs soins à la retraite. Parmi ceux qui ont de l'argent de côté, seulement 4% ont économisé plus de 100 000 $.

Les baby-boomers étaient âgés de 53 à 72 ans au moment de l'enquête, qui définissait le «revenu moyen» comme les ménages ayant un revenu annuel de 30 000 $ à 100 000 $ et moins de 1 million $ en actifs investissables. Le rapport résultant de l'enquête, intitulé «Une urgence croissante: les réalités des soins à la retraite pour les baby-boomers à revenu moyen», a été publié mercredi.

Les personnes les plus âgées parmi les personnes interrogées se situent déjà dans la tranche d'âge que 45% des personnes interrogées ont déclaré être typique de l'accès à la vie assistée, les personnes interrogées affirmant qu'elles pensaient que les personnes avaient généralement besoin d'une vie assistée entre 71 et 80 ans; 37% ont déclaré que la vie assistée était généralement nécessaire entre 81 et 90 ans.

Quarante-cinq pour cent des répondants ont déclaré qu'ils prévoyaient avoir besoin de soins à un moment donné de leur retraite (par rapport à une estimation de 2017 du département américain de la Santé et des Services sociaux citée dans le rapport selon laquelle 69% des baby-boomers auront besoin d'un certain type de services de soins de retraite au cours de leur vie), mais la vie assistée n'est pas nécessairement là où ils veulent la recevoir.

Sans surprise, 65% des participants ont déclaré qu'ils préféreraient recevoir des soins à la retraite dans leur domicile actuel – en l'état ou avec des modifications – même si seulement 55% ont déclaré qu'ils s'attendaient à pouvoir le faire. Dix-neuf pour cent des répondants ont déclaré qu'ils préféraient et s'attendaient à recevoir des soins dans une communauté de vie indépendante. Deux pour cent ont déclaré qu'ils préféraient une maison de soins infirmiers, bien que 9% aient déclaré qu'ils s'attendaient à recevoir des soins là-bas.

Autres faits saillants du sondage:

  • 40% des participants ont dit que la planification des soins de retraite est une priorité faible ou pas du tout, contre 18% qui ont dit que c'était une priorité élevée ou très élevée et 42% qui ont dit que c'était une priorité moyenne.
  • Plus de la moitié des personnes interrogées (56%) ont déclaré s'attendre à ce que Medicare paie les soins en cas de besoin, bien qu'en réalité, Medicare ne couvre pas les besoins de soins de longue durée. Mais 40% ont également déclaré qu’ils s’attendaient à utiliser leurs économies personnelles pour payer les soins, soit une augmentation de 15 points par rapport à l’enquête de 2013 de l’organisation.
  • Parmi ceux qui n'avaient pas souscrit d'assurance de soins de longue durée, la principale raison était le coût, cité par 56%.
  • Environ la moitié (53%) des participants ont déclaré être quelque peu ou très confiants dans leur capacité de gérer leurs soins de retraite s'ils en avaient besoin.
  • Moins d'un tiers (32%) des répondants ont déclaré avoir un plan pour savoir comment ils recevront des soins à la retraite s'ils en avaient besoin.
  • Les sujets:

    Marché intermédiaire

    79% des baby-boomers à revenu intermédiaire n'ont pas d'épargne pour les soins de retraite: recherche – Actualités
    4.9 (98%) 32 votes