Press "Enter" to skip to content

Existe-t-il des palliatifs pour les retraités de la CPS? – Daily Trust

Certains retraités de la fonction publique fédérale au titre du régime de retraite contributif (CPS) m'ont «acculé» l'autre jour pour demander si le gouvernement inclura ceux qui attendent le versement de leurs droits à pension accumulés dans leurs comptes d'épargne-retraite (RSA) parmi les bénéficiaires des palliatifs en cours. déployé pour amortir les douleurs du ralentissement économique imposé par la pandémie de COVID-19.

Ils m'ont posé plus de questions concernant leurs obligations de pension en attente qui, selon le sénateur Ibrahim Shekarau, valent plus de 400 milliards de nairas. C'est après le rachat des obligations que son produit en espèces serait crédité en milliers de RSA.

Sur cette question, ma simple réponse a été que le retard dans le remboursement des obligations détenues par la CBN portant leurs droits à pension accumulés pourrait avoir été causé par les déficits de recettes et le revenu national global.

Une autre réponse est que les parties prenantes peuvent préconiser l'assouplissement de l'article 16 (1-5) de la PRA 2014 qui spécifiait les conditions pour effectuer des retraits des RSA avant le remboursement des obligations de retraite.

L'assouplissement devrait permettre aux titulaires de RSA retraités d'accéder à l'argent de leurs comptes «à la demande» pour leur permettre de répondre aux besoins vitaux de base immédiats pendant que le processus de remboursement de l'obligation est en cours.

L'article 15, paragraphe 1 bis, et l'article 39, paragraphe 1, devraient être harmonisés de manière à ce que leur effet combiné permette au titulaire du RSA de commencer à bénéficier du compte dans les huit semaines suivant la retraite.

En ce qui concerne la collecte de 500 milliards de naira pour lutter contre le COVID-19 alors que le gouvernement devait aux retraités ce montant en obligations de pension non remboursées, j'ai conseillé de renvoyer cette enquête au ministère fédéral des Finances.

L'un d'eux était d'avis que, étant donné que le retraité ne pouvait pas accéder à l'argent de son RSA en attendant le remboursement de ses obligations, il devrait bénéficier des palliatifs COVID-19 annoncés pour les Nigérians indigents par le président Muhammadu Buhari.

Il voulait que je transmette cette idée ou demande à la ministre des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social, Sadiya Umar Farouq, "parce que vous signez des communiqués de presse en son nom."

Un directeur fédéral de l'administration à la retraite a fait remarquer que des milliers de retraités de la CPS qui ont quitté le service entre la mi-2020 et les années suivantes sont en grande difficulté financière, car certaines dispositions de la PRA 2014 ont surprotégé l'argent dans leurs RSA.

Certes, ceux qui m'ont «coincé» ont le sentiment que leur sort n'est ni compris ni apprécié par ceux qui devraient améliorer leur souffrance. C'était une rencontre émouvante.

Leur autre raison de porter l'affaire à la rubrique Surveillance des pensions est leur conviction qu'elle peut livrer leur plaidoyer aux quartiers appropriés. Ils ont présumé qu'il a un large lectorat parmi les décideurs politiques, les législateurs et les dirigeants des entités de gestion des retraites qui pourraient pousser à la modification de certaines dispositions de l'ARP 2014.

Il convient de noter que les retraités qui m'ont «acculé» pensent que le Congrès du travail du Nigéria (NLC) et l'Union nigériane des retraités (NUP) devraient faire pression pour obtenir les modifications nécessaires à la loi sur la réforme des pensions.

Cependant, le processus des palliatifs COVIDi-19 ou des paiements directs aux individus les plus vulnérables en Amérique à partir du fonds de relance de 2,2 billions de dollars américains est en cours.

En Amérique, les personnes qui gagnent 75 000 $ US et moins par an recevront 1 200 $; et couple 2 400 $, plus 500 $ par enfant en tant que palliatifs COVID-19. Bien que l'Américain n'ait pas été catégorique sur le fait qu'il s'agisse d'un paiement direct ponctuel ou continu jusqu'à la fin de la pandémie, c'est toujours une bonne action.

De nombreux pays ont inclus des citoyens vivant avec une pension insuffisante parmi ceux qui seraient soutenus pour rester financièrement à flot afin de se permettre des produits de base suffisants, car la pandémie COVID-19 a paralysé les économies et poussé des millions de personnes dans la pauvreté.

Les retraités bénéficiant d'une pension inférieure à 30 000 N et la majorité des retraités de la CPS qui ne sont pas encore en retrait programmé ou en rente devraient bénéficier des palliatifs.

Télécharger l'application Daily Trust News

Existe-t-il des palliatifs pour les retraités de la CPS? – Daily Trust
4.9 (98%) 32 votes