Press "Enter" to skip to content

Le resserrement de la classe moyenne: un aperçu de 4 budgets familiaux

Examinez le budget mensuel typique d'une famille américaine, ligne par ligne, et une histoire plus large émerge sur l'évolution de la classe moyenne.

Ce que cela signifie d'être une classe moyenne n'a pas beaucoup changé – il y a un travail stable, la possibilité d'élever confortablement une famille si vous le souhaitez, une maison pour appeler la vôtre, des vacances annuelles. Mais ce qu'il faut pour réaliser tout ce qui est devenu plus difficile.

Les coûts du logement, des soins de santé et de l'éducation consomment des parts de plus en plus importantes des budgets des ménages et ont augmenté plus rapidement que les revenus. Les familles de la classe moyenne d'aujourd'hui travaillent plus longtemps, gèrent de nouveaux types de stress et assument de plus grands risques financiers que les générations précédentes. Ils font également différents types de compromis.

La plupart des gens croient qu'ils appartiennent à la classe moyenne, mais ses limites et ses marqueurs sont sujets à interprétation.

Sur la base du seul revenu, environ la moitié de tous les adultes aux États-Unis entrent dans cette catégorie, selon un rapport de 2020 du Pew Research Center, un groupe de recherche non partisan. Il définit la classe moyenne comme ayant un revenu annuel du ménage d'environ deux tiers pour doubler la médiane nationale, ce qui se traduit par environ 48000 $ à 145000 $ pour une famille de trois personnes (en dollars de 2020).

Quatre familles, de Sheboygan, Wisconsin, à San Francisco, nous ont donné un aperçu de leurs budgets mensuels. Leurs histoires aident à illustrer comment une existence de classe moyenne a fondamentalement changé au cours d'une génération.

«Des niveaux de stress si élevés»

Lauren est dans les ventes au détail et Trevor est chef. Ils

ont 27 et 28 ans, vivent à Sheboygan, Wisconsin, sont mariés

et ont un fils et une fille de 4 et 2 ans.

Location dans une maison de deux chambres

Comprend l'épicerie,

articles de toilette et

fournitures pour

trois chats.

Ils ont deux voitures,

mais l'un est payé.

Service de téléphone portable T-Mobile

Lauren utilise une application qui arrondit les changements pour réaliser des économies, actuellement à 400 $.

Les enfants sont couverts par BadgerCare, un programme géré par l'État. Lauren et Trevor ne sont pas assurés.

Environ 768 $ de moins

que le revenu.

Lauren est dans les ventes au détail et Trevor est chef. Ils

ont 27 et 28 ans, vivent à Sheboygan, Wisconsin, sont mariés

et ont un fils et une fille de 4 et 2 ans.

Location dans une maison de deux chambres

Comprend l'épicerie,

articles de toilette et fournitures

pour trois chats.

Ils ont deux voitures,

mais l'un est payé.

Service de téléphone portable T-Mobile

Lauren utilise une application qui arrondit les changements pour réaliser des économies, actuellement à 400 $.

Les enfants sont couverts par BadgerCare, un programme géré par l'État. Lauren et Trevor ne sont pas assurés.

Environ 768 $ de moins

que le revenu.

Lauren est dans les ventes au détail et Trevor est chef. Ils ont 27 et 28 ans, vivent dans

Sheboygan, Wisconsin, est mariée et a un fils et une fille de 4 et 2 ans.

Service de téléphone portable T-Mobile

Location sur une maison de deux chambres

Comprend l'épicerie, les articles de toilette

et des fournitures pour trois chats.

Lauren utilise une application qui arrondit

le changement à mettre en épargne,

actuellement à 400 $.

Ils ont deux voitures,

mais l'un est payé.

Les enfants sont couverts par

BadgerCare, un programme géré par l'État.

Lauren et Trevor ne sont pas assurés.

Environ 768 $ de moins

que le revenu.

Lauren est dans les ventes au détail et Trevor est chef. Ils ont 27 et 28 ans, vivent à Sheboygan, Wisconsin, sont mariés et ont un fils et une fille, qui ont 4 et 2 ans.

Loyer sur deux chambres

maison

Comprend l'épicerie,

articles de toilette et

fournitures pour

trois chats.

Ils ont deux voitures, mais une est payée.

Téléphone portable T-Mobile

un service

Lauren utilise une application qui arrondit les changements pour réaliser des économies, actuellement à 400 $.

Les enfants sont couverts par BadgerCare, un programme géré par l'État. Lauren et Trevor ne sont pas assurés.

Environ 768 $

moins que le revenu.

Pour Lauren et Trevor Koch de Sheboygan, faire en sorte que leurs finances fonctionnent avec un seul salaire était une lutte. M. Koch, un chef gagnant 51 000 $, travaillait souvent 50 heures ou plus par semaine. Mme Koch a décidé de renoncer à son emploi de serveur de restaurant après que le couple eut le premier de leurs deux enfants. Étant donné le coût élevé des services de garde, elle estime que son temps est mieux utilisé à la maison.

La vie est devenue plus difficile lorsque M. Koch a perdu son emploi de chef fin février. Maintenant, il s'occupe des enfants le matin, tandis que Mme Koch travaille à temps partiel dans un magasin qui vend des produits à base de CBD ou de cannabidiol. Quand elle rentre chez elle à 13 heures, il part pour son travail de cuisinier à la chaîne, où il est payé à l'heure et travaille jusqu'à 23 heures. Aucun d'eux ne bénéficie de congés payés ou d'une assurance maladie.

«Nous avons un niveau de stress très élevé en jonglant avec nos horaires», a déclaré Mme Koch. Collectivement, ils gagnent un peu plus qu'auparavant, a-t-elle déclaré, mais il n'est pas clair si leurs heures diminueront pendant les mois d'hiver.

Comme les revenus familiaux sont devenus plus volatils, ont déclaré des experts universitaires, cette tendance a contribué à accroître le sentiment d'insécurité financière. Pour de nombreuses personnes qui connaissent une baisse de revenu, quelle qu'en soit la raison, les baisses ont tendance à être plus importantes que par le passé, selon une analyse de Jacob Hacker, directeur de l'Institution for Social and Policy Studies de l'Université de Yale.

La part des Américains qui subissent une perte de revenu a tendance à augmenter et à diminuer avec l'économie. Mais la part des Américains subissant des pertes plus importantes a augmenté.

Les chances d'une forte baisse des revenus

Part des Américains en âge de travailler

des chutes de 50% ou plus

du revenu familial sur deux ans.

Les chances d'une forte baisse des revenus

Part des Américains en âge de travailler

éprouvant des baisses de 50 pour cent ou plus

du revenu familial sur deux ans.

Les chances d'une forte baisse des revenus

Part des Américains en âge de travailler connaissant 50%

ou des baisses plus importantes du revenu familial sur des périodes de deux ans.

Source: Analyse de Jacob Hacker, directeur de l'Institution for Social and Policy Studies de l'Université de Yale, à l'aide des données de la Panel Study of Income Dynamics.

«L'écart entre Richie Rich et Joe Citizen est beaucoup plus important qu'il ne l'était auparavant», a écrit le professeur Hacker dans «The Great Risk Shift», «mais il en va de même pour l'écart entre Joe Citizen dans une bonne année et Joe Citizen dans un mauvaise année. "

Ce n'est là qu'un indicateur des problèmes structurels plus profonds qui remodèlent la classe moyenne, a-t-il déclaré. Les employeurs et les institutions gouvernementales continuent de transférer la responsabilité aux travailleurs, les forçant à faire face à davantage de menaces à leur bien-être financier. Les pensions ont été largement remplacées par les plans 401 (k). Une couverture santé complète a cédé la place à des régimes à franchise élevée. Les congés familiaux payés sont rares.

Les familles font donc des compromis. Même lorsque M. Koch avait un emploi salarié avec des avantages en tant que chef, lui et sa femme ne pouvaient pas se permettre d'épargner pour la retraite. Leurs dépenses les plus importantes étaient le loyer, la nourriture et le paiement de la dette, et ils ne faisaient que grignoter. À 80 $ par mois, leurs primes de soins de santé semblaient raisonnables, jusqu'à ce qu'elles aient besoin d'un médecin: les deux avaient des franchises de 3 000 $.

Une existence aussi fragile est encore plus menacée lorsque des investissements majeurs destinés à cimenter la vie de la classe moyenne – obtenir un diplôme universitaire, acheter une maison – se retournent. M. et Mme Koch ont tous deux plus de 70 000 $ de dettes de prêt pour des études collégiales qu'ils n'ont jamais terminées, ce qui signifie qu'une bonne partie de leur argent a effectivement disparu chaque mois avant d'avoir dépensé quoi que ce soit.

Si leurs finances étaient plus solides, a déclaré Mme Koch, ils chercheraient de l'aide pour gérer le stress et la complexité de la vie. «La thérapie est probablement la première chose que nous ajouterions à nos vies», a-t-elle déclaré.

«Nous sommes en mode survie»

Melanie Espinosa et Brett Townsend

Melanie est spécialiste des achats et Brett est

directeur des ventes Internet chez un concessionnaire automobile. Elles sont

30 et 33, vivent à Layton, Utah, sont engagés et

ont deux filles, qui ont 3 et 2 ans.

Loyer sur maison de trois chambres

Frais de scolarité à l'école Montessori

Deux paiements de voiture,

assurance et essence

Melanie a travaillé

à plein temps

au collège.

Assurance santé

(avant impôt, pas au total)

Plus 2 000 $

franchise familiale.

"L'un d'eux est

en croissance constante

de quelque chose, "

Dit Mélanie.

Docteur co-payeur,

franchise, prescriptions

Service de téléphone portable T-Mobile

Environ 238 $ de plus

que le revenu.

Melanie Espinosa et Brett Townsend

Melanie est spécialiste des achats et Brett est

directeur des ventes Internet chez un concessionnaire automobile. Elles sont

30 et 33, vivent à Layton, Utah, sont engagés et

ont deux filles, qui ont 3 et 2 ans.

Loyer sur maison de trois chambres

Frais de scolarité à l'école Montessori

Deux paiements de voiture, assurance et essence

Mélanie a travaillé à plein

temps au collège.

Assurance maladie (avant impôt, pas au total)

Plus 2 000 $

franchise familiale.

"L'un d'eux est

en croissance constante

de quelque chose, "

Dit Mélanie.

Médecin co-payeur, franchise, ordonnances

Service de téléphone portable T-Mobile

Environ 238 $ de plus

que le revenu.

Melanie Espinosa et Brett Townsend

Melanie est spécialiste des achats et Brett est directeur des ventes Internet chez un concessionnaire automobile. Ils ont 30 et 33 ans, vivent à Layton, Utah, sont fiancés et ont deux filles, qui ont 3 et 2 ans.

Louer sur une maison de ville de trois chambres

"L'un d'eux est

en croissance constante

de quelque chose, "

Dit Mélanie.

Frais de scolarité à l'école Montessori

Deux paiements de voiture, assurance et essence

Médecin co-payeur, franchise, ordonnances

Service de téléphone portable T-Mobile

Mélanie a travaillé à plein

temps au collège.

Assurance maladie (avant impôt, pas au total)

Plus 2 000 $

franchise familiale.

Environ 238 $ de plus

que le revenu.

Melanie Espinosa et Brett Townsend

Melanie est spécialiste des achats et Brett est directeur des ventes Internet chez un concessionnaire automobile. Ils ont 30 et 33 ans, vivent à Layton, Utah, sont fiancés et ont deux filles, qui ont 3 et 2 ans.

Loyer sur trois chambres

maison

Frais de scolarité à l'école Montessori

Deux paiements de voiture,

assurance et essence

Melanie a travaillé

à plein temps

au collège.

Assurance santé

(avant impôt, pas au total)

Plus 2 000 $

franchise familiale.

«L'un d'eux est en constante augmentation

de quelque chose, "

Dit Mélanie.

Docteur co-payeur,

franchise, prescriptions

Service de téléphone portable T-Mobile

Environ 238 $ de plus que le revenu.

Melanie Espinosa, 30 ans, et sa fiancée, Brett Townsend, 33 ans, de Layton, Utah, ont maîtrisé une routine matinale: elle se lève à 6 h 45 pour se préparer au travail. Il réveille et habille leurs deux filles en bas âge environ 15 minutes plus tard et leur offre une collation. Ils bouclent les filles sur leurs sièges d'auto par 8 et se dirigent vers le préscolaire. Ils y prendront leur petit-déjeuner.

Mme Espinosa, spécialiste des achats dans une entreprise de technologie des transports en commun, et M. Townsend, directeur des ventes Internet chez un concessionnaire automobile, gagnent ensemble environ 90 000 $ par année. Et pourtant, leurs revenus ne semblent jamais aller aussi loin qu'ils en ont besoin.

Mme Espinosa a dit qu’elle souhaiterait économiser pour un acompte sur une maison et pour les études collégiales des filles. Mais ce n'est pas possible pour le moment.

«Nous sommes en mode survie», a-t-elle déclaré. "Nous pouvons surtout atteindre le seuil de rentabilité."

Même avec deux chèques de paie, le statut de classe moyenne est devenu plus difficile à atteindre. La flambée des coûts de ces trois articles coûteux – le logement, les soins de santé et l'université – a rendu plus difficile pour certaines personnes d'atteindre certains jalons.

La lutte n'est pas propre aux États-Unis. En avril, l'Organisation de coopération et de développement économiques a signalé que les pressions sur la classe moyenne dans le monde avaient augmenté depuis les années 80. Ce qui distingue les Américains de la classe moyenne, selon l'étude, c'est qu'ils se débattent sous plusieurs fardeaux – croissance des faibles revenus, hausse des coûts, baisse de la sécurité de l'emploi – tandis que ceux de nombreux autres pays n'en font face qu'à un ou deux.

Les habitudes de dépenses ont également changé radicalement au cours du siècle dernier. Les ménages américains dépensent beaucoup plus de leur budget pour le logement et moins pour des articles comme la nourriture qu'auparavant.

Le logement représentait 23% des dépenses totales moyennes des ménages en 1901, 27% en 1950 et près de 33% en 2020, selon les données de la Consumer Expenditure Survey des États-Unis. Ceux qui se situent carrément au milieu de la répartition des revenus ont dépensé un peu plus, soit 34,5%. (Les données ne tiennent pas compte du fait que les maisons sont aujourd'hui plus grandes et plus équipées.)

La hausse des coûts dépasse la croissance des revenus

Prix ​​réels aux États-Unis

et les revenus,

1995 = 100%

La hausse des coûts dépasse la croissance des revenus

Prix ​​réels aux États-Unis

et les revenus,

1995 = 100%

La hausse des coûts dépasse la croissance des revenus

Prix ​​réels aux États-Unis

et revenu, 1995 = 100%

Remarques: Le revenu médian est utilisé comme indicateur indirect pour la classe moyenne. Les prix et les revenus ont été ajustés en fonction de l'inflation. · Source: rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques de mai 2020. Michael Förster, analyste principal des politiques à la division des emplois et des revenus de l'O.E.C.D.

«Les jeunes familles avec enfants sont vraiment critiquées de toutes parts», a déclaré Jenny Schuetz, une boursière de la Brookings Institution qui étudie la politique du logement. «Ils sont plus susceptibles d'avoir des dettes d'études et les services de garde sont devenus plus chers. Donc, si vous essayez de rembourser la dette étudiante, de payer les frais de garde d'enfants et le loyer, il sera difficile d'économiser pour un acompte. »

La garde d'enfants est une dépense considérable pour Mme Espinosa et M. Townsend – et elle a simplement gonflé. Ils payaient environ 800 $ par mois, une bonne affaire car ils comptaient sur quelqu'un qui surveillait les enfants chez elle. Mais ils ont dû trouver rapidement un remplaçant lorsque leur soignant a cessé de travailler récemment. Deux places dans une école Montessori étaient disponibles, mais ils paient maintenant 1 200 $ pour cela – presque autant que leur loyer.

Les filles sont en plein essor, a déclaré Mme Espinosa, mais le coût supplémentaire poussera probablement la perspective de posséder une maison dans le futur.

La seule dette du couple provient des prêts étudiants de Mme Espinosa, maintenant un peu moins de 16 000 $, et des paiements de voiture sur leurs Hondas de six et 11 ans.

Mme Espinosa a dit qu'elle avait toujours pensé qu'être de la classe moyenne signifiait vivre une vie humble, sans avoir à se soucier constamment des projets de loi à venir.

"Nous avons un bon revenu pour notre situation", a-t-elle ajouté. "Mais pour une raison quelconque, chaque mois, il semble," Oh, quelque chose est arrivé ou nous n'en avons pas fait assez. "C'est juste une bataille constante."

"S'il n'y avait pas eu de femmes"

Amanda Rodriguez et David Allen

Amanda a géré un programme d'intervention en soins de santé dans un hôpital et David est directeur d'une école à charte. Ils ont 35 et 34 ans, vivent à San Francisco, sont mariés et ont une fille en bas âge.

Loyer sur deux

appartement 1 chambre

Devrait commencer

au début de l'année prochaine.

Était 2900 $ avant

la part de nounou.

Épargne-retraite

(plus 550 $ avant impôts)

Plus 5700 $ en

franchises annuelles.

Assurance santé

(avant impôt, pas au total)

Vêtements, coupes de cheveux,

happy hour, etc.

Comprend des économies

pour de futurs voyages.

Soins dentaires, oculaires,

copaiements

Service de téléphone portable de cricket

Assurance locataire / parapluie

Amanda Rodriguez et David Allen

Amanda a géré un programme d'intervention en soins de santé dans un hôpital et David est directeur d'une école à charte. Ils ont 35 et 34 ans, vivent à San Francisco, sont mariés et ont une fille en bas âge.

Loyer sur un appartement de deux chambres

Devrait commencer

au début de l'année prochaine.

Était 2900 $ avant

la part de nounou.

Épargne-retraite (plus 550 $ avant impôts)

Assurance maladie (avant impôt, pas au total)

Plus 5700 $ en

franchises annuelles.

Vêtements, coupes de cheveux, happy hour, etc.

Comprend des économies

pour de futurs voyages.

Dentaire, soins oculaires, copaiements

Service de téléphone portable de cricket

Assurance locataire / parapluie

Amanda Rodriguez et David Allen

Amanda était gestionnaire de programme d'un programme d'intervention en soins de santé dans un hôpital et David est directeur d'une école à charte. Ils ont 35 et 34 ans, vivent à San Francisco, sont mariés et ont une fille en bas âge.

Vêtements, coupes de cheveux, happy hour, etc.

Loyer sur un appartement de deux chambres

Devrait commencer

au début de l'année prochaine.

Était 2900 $ avant

la part de nounou.

Comprend des économies

pour de futurs voyages.

Épargne-retraite (plus 550 $ avant impôts)

Dentaire, soins oculaires, copaiements

Assurance maladie (avant impôt, pas au total)

Plus 5700 $ en

franchises annuelles.

Service de téléphonie mobile de cricket

Assurance locataire et parapluie

Amanda Rodriguez et David Allen

Amanda a géré un programme d'intervention en soins de santé dans un hôpital et David est directeur d'une école à charte. Ils ont 35 et 34 ans, vivent à San Francisco, sont mariés et ont une fille en bas âge.

Loyer sur deux

appartement 1 chambre

Devrait commencer

au début de l'année prochaine.

Était 2900 $ avant la part de nounou.

Épargne-retraite

(plus 550 $ avant impôts)

Assurance santé

(avant impôt, pas au total)

Plus 5700 $ en

franchises annuelles.

Vêtements, coupes de cheveux,

happy hour, etc.

Comprend des économies

pour de futurs voyages.

Soins dentaires, oculaires,

copaiements

Service de téléphone portable de cricket

Assurance locataire / parapluie

Jusqu'à il y a quelques semaines, Amanda Rodriguez et David Allen gagnaient ensemble environ 154 000 $ par an, ce qui les placerait dans la tranche supérieure des revenus dans de nombreuses villes américaines. Mais à San Francisco, où ils vivent, c'est considéré comme de la classe moyenne, selon les calculs de Pew.

Le couple a accueilli une petite fille en mai, ce qui signifie que leurs revenus devront aller encore plus loin: ils dépenseront probablement environ les deux tiers de leur salaire net pour la garde d'enfants et le loyer de leur appartement de deux chambres. Pour l'instant, ils se débrouillent avec moins d'argent.

Mme Rodriguez, qui était en congé de maternité, avait prévu de reprendre son travail – en gérant un programme qui a formé des prestataires médicaux pour aider les victimes de violence – à la mi-septembre. Mais un peu plus de deux semaines avant son retour prévu, elle a appris qu'elle n'avait plus de poste pour revenir – le financement fédéral avait été réduit, éliminant le programme.

Son congé du marché du travail a donc été effectivement prolongé – elle prévoit de chercher un autre emploi en santé publique dans les mois à venir.

La forme de la famille américaine est en constante évolution, mais les ménages à deux revenus sont désormais la norme. Dans peut-être l'un des changements les plus importants des 50 dernières années, les mères mariées sont entrées de plus en plus dans la population active dans une vague qui a culminé dans les années 1990 avant de se stabiliser et de reculer légèrement. Les femmes, en général, ont suivi un schéma similaire.

Mais pour de nombreuses familles, l'ajout de revenus aux femmes a simplement contribué à maintenir leur position ou à empêcher le revenu du ménage de baisser, selon une analyse de Heather Boushey, présidente et chef de la direction du Washington Center for Equitable Growth, à but non lucratif.

De 1979 à 2020, les revenus des familles à revenu intermédiaire ont augmenté de 23,1%, ajusté de l'inflation, selon l'étude. Les revenus des familles professionnelles, en revanche, ont augmenté de 68,3%. Au cours des 39 mêmes années, la femme américaine moyenne a connu une augmentation de 21% des heures de travail annuelles, selon l'analyse de Mme Boushey.

La plupart des gains de revenus des familles au cours de la période étudiée par Mme Boushey peuvent être attribués directement aux femmes qui travaillent. Ils représentaient les trois quarts de l'augmentation du revenu des familles de la classe moyenne à cette époque. Dans les familles professionnelles, les gains des femmes étaient le facteur le plus important, mais les revenus des hommes ont également augmenté.

«De nombreuses familles auraient vu leur revenu baisser de façon abrupte au cours des dernières décennies s'il n'y avait pas eu de femmes qui travaillent», a déclaré Mme Boushey.

Les femmes travaillent plus d'heures. . .

Heures annuelles

travaillé par des femmes

. . . et représentent l'essentiel de la croissance des revenus.

Changer

Ménage

le revenu,

1979 à

2020

Les femmes travaillent plus d'heures. . .

Heures annuelles

travaillé par des femmes

. . . et représentent l'essentiel de la croissance des revenus.

Changer

Ménage

le revenu,

1979 à

2020

Les femmes sont

travailler plus d'heures. . .

. . . et représentent l'essentiel de la croissance des revenus.

Gains de

d'autres sources

Changer

Ménage

le revenu,

1979 à

2020

Annuel

heures

travaillé

par des femmes

Ménages à faible revenu: ceux du tiers inférieur de la répartition des revenus, ou gagnant moins de 26080 $ par année en dollars de 2020; Les familles professionnelles ont un revenu dans les 20% les plus riches, soit environ 71 913 $ ou plus, avec au moins un membre titulaire d'un diplôme universitaire ou supérieur. Tout le monde est de la classe moyenne. · Source: Heather Boushey, présidente et directrice générale du Washington Center for Equitable Growth.

Et bien que ce soit plus courant maintenant qu'il ne l'était autrefois dans les ménages dirigés par deux adultes pour que les deux travaillent, cela peut introduire de nouveaux coûts et stress. Mme Rodriguez n'était pas à l'aise de laisser son bébé dans une grande garderie, donc elle et M. Allen paieront probablement un peu plus pour partager une nounou avec une autre famille.

Cela signifie qu'ils seront obligés de mettre de côté beaucoup moins pour leur retraite, d'éliminer les voyages chez le chiropraticien et de réduire les escapades de fin de semaine hors de la ville. Épargner pour un acompte sur une maison n'est pas une priorité, car ils n'ont aucune ambition de posséder à San Francisco à coût élevé.

"Nous allons réorganiser les choses", a déclaré Mme Rodriguez. "C'est une ville très chère, et nous faisons activement le choix d'être ici."

«Nous avons été incroyablement chanceux»

Mike et Lindsey Schluckebier

Mike est un conseiller universitaire, et Lindsey

est un coordinateur du programme scolaire public K-12.

Ils ont tous les deux 38 ans, vivent à Iowa City, sont mariés

et ont un fils et une fille qui ont 6 et 9 ans.

800 $ en plus

paiement principal.

Prêt hypothécaire à trois

maison de chambre

Plus 1733 $ en

économies avant impôts.

Était 1080 $ avant

leur fils est entré

école publique.

Assurance santé

(avant impôt, pas au total)

Les primes de Lindsey

sont payés par elle

employeur.

Économies collégiales

(100 $ pour chaque enfant)

Utilitaires, y compris Internet

Mike monte un

vélo pour travailler.

Comprend des améliorations de la maison et des activités pour les enfants.

Au Women’s Resource and Action Center (University of Iowa) et aux organisations de parents d’enseignants.

De poche

soins de santé (avant impôts)

Tello, pay as you go,

service de téléphonie mobile

(Ils ont remboursé leurs prêts étudiants cinq ans

il y a et utiliser beaucoup les cartes de crédit pour

récompenses, mais payez-les chaque mois.)

Environ 1 453 $ de moins

que le revenu.

Mike et Lindsey Schluckebier

Mike est un conseiller universitaire, et Lindsey

est un coordinateur du programme scolaire public K-12.

Ils ont tous les deux 38 ans, vivent à Iowa City, sont mariés

et ont un fils et une fille qui ont 6 et 9 ans.

800 $ en plus

paiement principal.

Prêt hypothécaire à trois

maison de chambre

Plus 1733 $ en

économies avant impôts.

Était 1080 $ avant

leur fils est entré

école publique.

Assurance santé

(avant impôt, pas au total)

Les primes de Lindsey

sont payés par son employeur.

Économies collégiales

(100 $ pour chaque enfant)

Utilitaires, y compris Internet

Mike monte un

vélo pour travailler.

Comprend les vacances, les activités pour enfants, les camps d’été et les améliorations de la maison.

Au Women’s Resource and Action Center (University of Iowa) et aux organisations de parents d’enseignants.

De poche

soins de santé (avant impôts)

Tello, pay as you go,

service de téléphonie mobile

(Ils ont remboursé leurs prêts étudiants il y a cinq ans et utilisent

les cartes de crédit pour les récompenses, mais payez-les chaque mois.)

Environ 1 453 $ de moins

que le revenu.

Mike et Lindsey Schluckebier

Mike est un conseiller universitaire, et Lindsey est un coordinateur du programme scolaire de la maternelle à la 12e année. Ils ont tous les deux 38 ans, vivent à Iowa City, sont mariés et ont un fils et une fille qui ont 6 et 9 ans.

Comprend les améliorations à domicile, les vacances, les activités pour enfants et les camps d'été.

800 $ en plus

paiement principal.

Hypothèque sur une maison de trois chambres

Plus 1733 $ en

économies avant impôts.

Au Women’s Resource and Action Center (University of Iowa) et aux organisations de parents d’enseignants.

Soins de santé remboursables (avant impôt)

Était de 1 080 $, avant leur

son fils est entré à l'école publique.

Tello, pay-as-you-go, service de téléphonie mobile

Les primes de Lindsey sont

payé par son employeur.

Assurance maladie (avant impôt, pas au total)

(Ils ont remboursé leurs prêts étudiants cinq ans

il y a et utiliser beaucoup de cartes de crédit pour les récompenses,

mais payez-les chaque mois.)

Économies collégiales (100 $ pour chaque enfant)

Utilitaires, y compris Internet

Mike fait du vélo pour se rendre au travail.

Environ 1 453 $ de moins

que le revenu.

Mike et Lindsey Schluckebier

Mike est un conseiller universitaire, et Lindsey est un coordinateur du programme scolaire de la maternelle à la 12e année. Ils ont tous les deux 38 ans, vivent à Iowa City, sont mariés et ont un fils et une fille qui ont 6 et 9 ans.

800 $ en extra

paiement principal.

Prêt hypothécaire à trois

maison de chambre

Plus 1733 $ en

économies avant impôts.

Était 1080 $, avant l'entrée de leur fils

école publique.

Assurance santé

(avant impôt, pas au total)

Les primes de Lindsey sont payées par elle

employeur.

Économies collégiales

(100 $ pour chaque enfant)

Utilitaires, y compris Internet

Mike monte un

vélo pour travailler.

Comprend des améliorations de la maison et des activités pour les enfants.

Au Women’s Resource and Action Center (University of Iowa) et aux organisations de parents d’enseignants.

De poche

soins de santé (avant impôts)

Tello, pay as you go,

service de téléphonie mobile

(Ils ont remboursé leurs prêts étudiants cinq ans

il y a et utiliser beaucoup les cartes de crédit pour

récompenses, mais payez-les chaque mois.)

Environ 1 453 $ de moins

que le revenu.

Mike et Lindsey Schluckebier et leurs deux enfants, 9 et 6 ans, vivent confortablement avec deux salaires à Iowa City. Les investissements qu'ils ont faits pour assurer une vie de classe moyenne – gagner entre eux trois diplômes d'études supérieures, acheter une maison – ont porté leurs fruits.

«Pour moi, la classe moyenne signifie pouvoir travailler et se permettre les choses dont nous avons besoin et certaines choses que vous voulez», a déclaré M. Schluckebier, un conseiller universitaire de 38 ans dans une université, qui recrute des étudiants et les aide à naviguer dans le curriculum. "Et je dirais que nous sommes à l'extrémité supérieure de cela."

Des familles comme les Schluckebiers – à l'aube de ce qui pourrait être considéré comme une classe moyenne supérieure ou supérieure – ont connu des gains de revenu plus importants que celles qui se situent carrément au milieu. Cela a permis à leur valeur nette collective de croître beaucoup plus, même s'ils se sentent pincés par la hausse des coûts.

"Un bon indicateur indirect des points auxquels nous pouvons être sûrs que les gens sont dans une situation financière solide est si leur revenu se fige dans la richesse", a déclaré Richard Reeves, directeur de la Future of the Middle Class Initiative à la Brookings Institution et l'auteur. de "Dream Hoarders: Comment la classe moyenne supérieure américaine laisse tout le monde dans la poussière." "Ce n'est pas ce qui entre, mais ce qui reste."

Il n'y a pas de formule magique pour créer cet effet de congélation, mais l'atteindre implique souvent plusieurs facteurs, y compris un peu de chance et un peu d'aide.

PART DU REVENU: Revenu après impôt fédéral; prestations d'assurance sociale comme la sécurité sociale, l'assurance-maladie, l'assurance-chômage; et des avantages mesurés comme Medicaid et les coupons alimentaires. PART DE LA RICHESSE: Les groupes de revenus sont mesurés par le revenu habituel, qui est conçu pour saisir le revenu sans fluctuations économiques. Ne compte pas la valeur des prestations de sécurité sociale ou des régimes à prestations définies; exclut également Forbes 400, donc sous-estime probablement la richesse détenue par les 1% les plus riches. · Source: Brookings Institution (à l'aide des données du Congressional Budget Office et de la Federal Reserve Survey of Consumer Finance)

Quelques facteurs ont contribué à façonner la situation des Schluckebiers. Ils ont pris des décisions financières délibérées qui ont bien fonctionné: les deux ont réduit le coût de l'université en travaillant sur le campus en tant qu'assistants résidents. Ils ont également travaillé à temps plein pendant leurs études supérieures – M. Schluckebier était directeur de la résidence, ils avaient donc un logement gratuit – et ont finalement économisé 16 000 $ pour un acompte sur une maison.

Une fois prêts à acheter, ils n’ont pas atteint une maison plus spacieuse dans les quartiers de la ville où les garages à deux voitures sont la norme. Ils ont choisi un ranch modeste de 1 500 pieds carrés, puis ont consacré 800 $ de plus par mois pour rembourser le capital de leur hypothèque tout en contribuant sainement à leur compte de retraite. Cela peut être plus facile à faire dans un lieu relativement bon marché avec des opportunités d'emploi saines comme Iowa City que dans une grande ville sur l'une des côtes.

Le timing a également aidé. Ils étaient prêts à acheter une maison en 2008, car les prix avaient tendance à baisser. Ils ont également la chance d'avoir ce que M. Schluckebier appelle des prestations de retraite et de santé «spectaculaires» au travail. Son employeur verse 10% de son salaire sur son compte de retraite.

La dette étudiante du couple, maintenant remboursée, était gérable, en partie parce que leurs parents contribuaient à leurs frais de scolarité.

Mais ils s'inquiètent de savoir s'ils seront en mesure de contribuer suffisamment aux dépenses universitaires de leurs propres enfants, étant donné ce que l'université pourrait coûter dans 10 ans. Plus largement, ils s'inquiètent de l'état du pays et de la situation des autres Américains.

"Nous avons été extrêmement chanceux", a déclaré M. Schluckebier, "c'est pourquoi je ne me soucie pas nécessairement de nous autant que de la macro-image à travers le pays."

Le resserrement de la classe moyenne: un aperçu de 4 budgets familiaux
4.9 (98%) 32 votes